Retour sur les portes ouvertes de Valdéfis

Florian Raynaud, maitre composteur et chargé du broyat et des opérations de broyage a participé aux portes ouvertes de l’entreprise Valdéfis le 28 février. Présentation de la structure:

VALDÉFIS, c’est quoi ?

VALDÉFIS est une SARL basée au nord de la Roche sur Yon en Vendée qui a comme but la valorisation des déchets verts.

Très bien équipés, ils interviennent à la demande d’agriculteurs, de collectivités, de campings et autres professionnels de la région afin d’entretenir des zones arborées et végétalisées. Ils permettent également à des paysagistes professionnels de déposer leurs déchets sur leurs sites.

Au sein de leurs infrastructures, ils produisent des plaquettes de bois de différents calibres destinées soit au bois énergie (plaquettes de bois de chauffage), ou au paillage (végétal et animaux d’élevage) ainsi que de la terre végétale criblée.

VALDEFIS est un partenaire très important pour l’association COMPOSTRI car c’est de chez eux que sort la fine de criblage que nous mettons à disposition des sites de compostage en tant qu’apport carb

De l’arbre à la fine de criblage

Comme l’évoque son nom, la fine de criblage est le résultat du criblage (tamisage) des plaquettes de bois et broyat de souches d’arbre.

En effet une fois les matières sur site, elles sont d’abord broyées avec leurs feuilles grâce à d’énormes broyeurs pouvant avaler un tronc entier. Le broyat obtenu est ensuite mis en tas à l’abri de l’eau et sans mélange. Cette opération permet le séchage du bois via la chaleur générée par la décomposition des matières les plus tendres (essentiellement les feuilles). Le fait de ne pas réincorporer d’air permet au bois de ne pas se décomposer mais seulement de sécher afin d’atteindre un taux d’humidité inférieur à 30 %.

Le broyat est ensuite criblé afin d’obtenir des éléments d’un certain calibre et notamment la fine de criblage d’un calibre 0/20.

Il faut savoir que la fine de criblage provient de tout type d’essence ainsi que de souches d’arbre. Le broyat que nous fournissons aux sites de compostage est donc composé de feuillus et de résineux.

« Tous au Compost ! » du 28 mars au 12 avril

Tous au compost ?

La quinzaine nationale du compostage de proximité est un événement national, organisé par le réseau compost citoyen.

Deux semaines pour sensibiliser, partager un moment convivial et permettre de (re)découvrir le compostage individuel ou partagé.
Où composter ? Comment composter ? Comment se déroule le cycle de vie d’un composteur ? Qu’est-ce que je fais de l’amendement que je récupère ?
C’est le moment d’avoir réponse à toutes les questions compost !

Partout en France, des activités auront lieu pour parler d’une façon ou d’une autre, du compostage.

Plus d’information sur le site national de « Tous au compost ! « 

> Je souhaite trouver un événement près de chez moi:

Rdv sur la carte nationale « Tous au compost ! »

> Je suis référent.e d’un site de compostage :

Ce temps fort permet d’interpeller le plus grand nombre grâce à une communication à l’échelle nationale, et des actions allant des particuliers aux institutions.

Vous qui gérez un composteur, vous êtes les mieux placés pour partager ce qui vous a donné envie de composter et ce qui continue de motiver cette action !

Les grands axes :

  • Inviter les utilisateurs du composteur :

Pour créer un temps convivial, trouver de nouvelles personnes pour renforcer l’équipe de bénévoles et gérer le site, rappeler les consignes de base et donner des conseils aux utilisateurs des bacs.

  • Inviter les habitants se trouvant aux alentours de votre composteur :

Une occasion de faire évoluer les pratiques, de sensibiliser et d’informer sur le compostage. Et pourquoi pas, susciter l’envie de composter et d’essaimer de nouveaux projets !

  • Créer un événement avec les sites voisins :

Organiser un compostour pour échanger sur les pratiques et le fonctionnement, faire de l’interconnaissance.

Que faire durant les semaines Tous au compost ?

Et si vous organisiez une pesée des apports ? Une animation facile à mettre en place et ludique, permettant de se rendre compte de la quantité de biodéchets sauvés de nos poubelles !

Vous pouvez aussi, élargir vos horaires de permanences, faire une distribution de compost mûr, organiser un atelier de customisation de bio-seaux, un troc de graines ou de boutures, organiser un temps festif et convivial, un repas partagé avec dépôt des biodéchets au composteur…

  • Prêt d’outils d’animation :

Inscrire votre évènement pour le recensement, la réservation d’outils et la communication par Compostri : ICI

Communiquer sur votre événements.
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie ou de Compostri pour les affiches/flyers.

  • Pour vous aider

Le « kit de communication » (affiche et flyer) sur le site internet de « Tous au compost ! »

Des outils d’animation en prêt, disponible dans l’onglet « infos pratiques » ou en cliquant directement ICI

  • Une question, un renseignement, un besoin particulier :

Contactez Julie Corchero – animatrice de la vie associative et chargée de communication.

Mail : julie.corchero@compostri.fr

Mon bioseau à la maison !

« Mon bioseau à la maison« , un projet de deux enseignants de l’école Henri Bergson dans le quartier de Malakoff, en lien avec le Séquoia, le pôle science et environnement de la ville de Nantes.

Pour en savoir plus, on a posé la question à Fairouz Bajjouj, une des enseignante.

1°) Comment est né le projet « mon bioseau à la maison »?
En tant que référente jardin, j’ai beaucoup œuvré pour l’installation d’un composteur à l’école, au départ pour la gestion des déchets de cantine. Puis on m’a informé d’un projet compost à l’école Jean Moulin qui impliquait les familles. Le projet « un bioseau à la maison » a tardé faute d’animateur jardin/bénévole pour accompagner les enfants sur temps scolaire. A Jean Moulin, une association était partenaire je crois.
2°) Comment les élèves ont ils été impliqués ?

Ma classe de CM1-CM2 a reçu une formation par Charles et mes élèves ont gagné le titre d’ambassadeurs du composteur. Ils ont ensuite travaillé la présentation d’un exposé aux 9 classes de l’école. Ils ont bien investi leur mission et les élèves des autres classes ont été réceptifs et intéressés.

3°) Quels sont les objectifs pour la suite du projet ?
Les objectifs sont la pérennisation du projet (avec Morgane notre directrice qui se libère chaque mercredi de 11h à 12h) et un élargissement du projet à un tri des déchets dans l’école. Les poubelles bleu et jaune dans chaque classe ne sont pas effectives. et il n’y a jusqu’à présent qu’un seul sac poubelle pour les chariots des femmes de ménage.

Le Réseau Compost Citoyen fête ses 10 ans !!

Au mois d’octobre dernier, le Réseau Compost Citoyen (le réseau national des structures du compostage de proximité) fêtait ses 10 ans, durant 3 jours au CPIE de Gâtine Poitevine à Coutières (79). Pour rappel, Compostri siège au Conseil d’administration du réseau, par le biais de Béatrice Pauthier, depuis 2 ans maintenant.

Nombreux ont fait le déplacement depuis toute la France (certains même à vélo depuis le sud est de la France), et l’ensemble des régions était représenté. Un temps fort sur la constitution des réseaux régionaux a d’ailleurs occupé l’assemblée dans la journée du vendredi. D’autres moments, dont un retour sur l’historique de la création du réseau national avec un hommage appuyé à Daniel Roux (qui était aussi à l’origine de Compostri et de Compost in situ) ; du partage, des échanges, de l’ouverture (Canada, Belgique, Cameroun,…) pour voir l’avenir du compostage à grande échelle. On a vraiment senti une belle énergie durant ces 3 journées et l’envie de structurer une filière professionnelle du compostage de proximité.

Nos activités: les animations scolaire

Le planning d’animations pour les animateurs Guillaume Verger, Charles Guilgars et Julie Démont (stagiaire BPJEPS), est dense, et riche en connaissances apportées. Entre janvier et août 2019, 88 animations auprès d’élèves du CP à CM2 ont été réalisées dans le cadre des cycles d’animations:

  • « Trier… c’est pas sorcier, composter… c’est gagné ! » à la Maison du Développement Durable à Rezé
  • « Prévention et Réductions des déchets » via le réseau de l’environnement Ecopole CPIE Pays de Nantes, complété par 16 visites au jardin de la Crapaudine
  • « Mes déchets à la maison » et « Du tri au compost » sur le territoire de la Communauté de Communes d’Erdre Gesvres (au nord de Nantes Métropole)
  • compostage dans les écoles de la ville de Nantes en lien avec le pôle Sciences & Environnement Séquoïa

Ces différents partenaires font à nouveau confiance à Compostri pour cette nouvelle année. 21 animations scolaires, en classe, sont déjà planifiées jusqu’aux vacances de Noël !

Outre la présence de l’association lors des nombreuses sensibilisations grand public, les animateurs étaient aussi présents cette année lors d’évènements destinés aux enfants, tels que :

  • le 7ème forum des sciences et technologies, de l’environnement et du Développement Durable organisé par le pôle Séquoïa
  • la fête de la science locale : Manoscience, organisée par l’Association Culturelle Musulmane de Nantes Nord
  • le collectif Du Panier Au Jardin lors de la fête des fruits et légumes frais au quai des Plantes

Enfin, suite à l’obtention du niveau global de 2 Graines au Référentiel qualité en 2018, Compostri continue de s’impliquer activement lors des journées proposées par le GRAINE Pays de la Loire (= réseau régional d’éducation à l’environnement et à la citoyenneté vers un développement durable). L’association procédera une revalidation intermédiaire à l’automne 2020.


Partenariat LISAA : Quand les étudiants repensent les pratiques et les usages du compost en milieu urbain.

Durant l’année scolaire 2018-2019, les étudiants de 1ère année Architecture Intérieur et Design de LISAA – L’Institut Supérieur des Arts Appliquées ont travaillé sur l’espace urbain et le compost.

Forte de son histoire et de son contexte géographique, la cité des Hauts Pavés, a été le terrain de leurs travaux. L’idée était de repenser l’espace urbain autour de l’usage du compost. Ils devaient avec ce point d’ancrage développer un projet potager et un projet architectural paysager, libre à eux de garder la structure existante du composteur. Pour cela, ils ont participé aux permanences, interroger les habitants et échanger avec Samir Demortier, responsable projet à Compostri.

À l’issue de l’année, une quinzaine de projets ont été restitués. Chaque étudiant a présenté à l’oral ses travaux, son cheminement, ses réflexions et les maquettes réalisées. L’équipe de Compostri a choisi par la suite deux lauréats. Bien évidemment, le choix n’a pas été unanime ! Les rendus étaient tous intéressants et de qualité. C’est donc Marine Cardon et Jason Colineau qui ont été promus lauréats.

Une visite du pôle industrie d’ATAO, menuiserie et métallerie a été organisée. ATAO fournit les composteurs. Il s’agit d’une entreprise d’insertion qui travaille sur tout type de mobilier pour les collectivités, les entreprises et les particuliers. Emmanuel Bouquin coordinateur du pôle a présenté aux étudiants l’entreprise dans sa globalité puis l’activité industrie à travers une visite des chantiers.

L’intérêt était double pour les étudiants, comprendre la particularité et les enjeux sociaux d’une entreprise d’insertion sur le territoire, ainsi que découvrir les chantiers menuiserie et métallerie où sont produits les équipements.

S’ouvrir à de nouveaux regards sur les usages et les pratiques du compostage est toujours très enrichissant. Merci à l’équipe de LISAA, Julien Dupont, Marieke Rabouin et Valérie Loubatier pour leur disponibilité et leur investissement dans ce partenariat.


Des départs, une arrivée et un retour !

2019 commence en force avec trois fins de contrat, une nouvelle stagiaire et un retour !

En effet, Juliette Dèche, doctorante sur la pratique du compostage depuis 3 ans à Compostri, est partie en janvier dernier à l’occasion de son congé maternité et de la fin de son contrat.

Nous vous tiendrons informé de l’avancement de sa thèse.

 

C’est ensuite Mayliss Rouquet, stagiaire en formation BPJEPS Éducation à l’Environnement vers un Développement Durable (EEDD) depuis mars 2018, qui a fini son contrat en février dernier.

Elle vous a préparé un petit retour sur son stage, à lire ICI.

 

Julie Démont, est quant à elle, arrivée en stage pour sa formation BPJEPS « Loisirs tous Publics » en février dernier. Diplômée BTSA Gestion et Protection de la Nature option animation nature, elle sera présente jusqu’en janvier 2020.

 

Enfin, Flora Legond finit ce début avril son remplacement de Julie Corchero, animatrice de la vie associative et chargée de communication, qui est revenue fin mars 2019 et est l’heureuse maman d’une petite fille !

2 nouveaux arrivants chez Compostri !

En décembre dernier, nous avions publié 2 offres d’emploi : Technicien/Technicienne et Animateur/Animatrice

 

À la suite de la procédure habituelle, 1ère sélection par CV et lettre de motivation, puis seconde sélection par entretien, Compostri a eu le plaisir d’accueillir les 8 & 9 janvier dernier, Florian Raynaud et Guillaume Verger, pour une durée indéterminée.

Après avoir pris leurs marques, c’est maintenant auprès de vous qu’ils se présentent :

 

Florian Raynaud, Technicien, futur Maître composteur

« Le compostage, je l’ai découvert au cours de mon BTS agricole, j’ai pu le mettre en pratique durant mon service civique environnement chez Unis-Cité et aujourd’hui, en rejoignant l’équipe de Compostri du haut de mes 22 ans, je vais pouvoir le partager. J’espère en apprendre beaucoup de l’association, de mes missions et des différentes personnes que je rencontrerai ! »

 

Guillaume Verger, Animateur, futur Maître composteur

« Animateur maître composteur, je tends à promouvoir l’éducation populaire depuis 15 ans. Animateur, formateur BPJEPS de métier avec un master en sciences sociales, j’appuie mes interventions pédagogiques par des démarches d’expérimentation, d’activités ludiques au jardin de la Crapaudine et dans les écoles et d’ateliers sur les événements grands publics de Nantes Métropole. Quoi de mieux pour sensibiliser au tri et à la gestion des déchets, à la pratique du jardinage et de la permaculture que de le faire en collaborant et en associant tous les publics. Ensemble déconstruisons pour comprendre nos pratiques écologiques et reconstruisons pour transformer notre soin de la terre et des hommes. »