C’était la première !

La première formation référent.e.s de site à Saint-Nazaire a eu lieu en janvier 2022 !

Selon Charles, maître composteur sur le territoire de La Carene, « La formation s’est très bien déroulée, une belle première. Après la théorie dans la salle agréable de la ferme Couronnée, nous sommes passés au composteur partagé du jardin L’Arbre aux Sens, géré par l’association A Vos Soins. Puis nous sommes allés faire un retournement non loin à la résidence Le Grand Moulin. »

 

 

 

 

 

Selon Vianney, référent de site, « la journée de formation s’est très bien passée. J’ai apprécié les discussions à propos des biodéchets que l’on peut mettre ou pas dans un composteur partagé. Je pensais que la liste des interdits serait stricte mais en fait on fait comme on (avec les autres usagers du site) pense être le mieux, ce qui me conforte dans ce que je faisais déjà. »

 

 

 

 

 

 

Pour Vianney, le compostage partagé lui apporte la satisfaction de pouvoir composter ces biodéchets et ceux de ces voisins,d’observer les cycles de décomposition, de faire des essais, etc. C’est aussi pouvoir donner du compost à des jardiniers qui habitent dans les alentours.

Portrait chinois de Margot – nouvelle salariée en remplacement !

« Bonjour à tous, moi c’est Margot et je remplace Julie en tant qu’animatrice de la vie associative et de la communication jusqu’à septembre 2022 ! Voici mon portrait chinois pour me connaitre un peu mieux ! »

 

 

Si j’étais une couleur, je serais le vert. Cette couleur représente la nature, que j’aime beaucoup, mais aussi les plantes dont je suis une grande collectionneuse (et que je chouchoute avec attention).

Si j’étais un livre, je serais Wonder de R.J. Palacio, parce qu’Auggie est le personnage le plus courageux que j’ai rencontré au cours de mes lectures.

Si j’étais une ville, je serais Tokyo, parce que j’aime énormément le Japon et que c’est un rêve pour moi de visiter ce pays.

Si j’étais un objet, je serais une aiguille. L’aiguille représente la réparation, le faire soi-même ce qui est dans mes valeurs de vie. Également, j’aime beaucoup les tatouages, qui est un art incroyable.

Si j’étais une chanson, je serais Yellow Submarine des Beatles, pour sa joie, son imaginaire et ses couleurs. Vous l’avez en tête aussi ?

Si j’étais un film, je serais Asterix et Obelix mission Cléopatre, parce que c’est à mourir de rire. Et j’aime l’humour.

Si j’étais un verbe, je serais « découvrir » parce que je suis curieuse mais aussi déterminée à me surpasser et je n’ai pas peur de me lancer dans de nouveaux projets.

Et enfin, si j’étais un animal, je serais un poisson. Je trouve les poissons très beaux et vraiment libres. En plus, cela me rappel le film de mon enfance, Némo, et par la même occasion le webzine étudiant pour lequel j’étais journaliste (le-nemo.fr)

Tous au compost ! Du 26 mars au 10 avril 2022

Tous au Compost, qu’est-ce que c’est ?

La quinzaine nationale du compostage de proximité est un événement national, organisé par le réseau compost citoyen.

Deux semaines pour sensibiliser, partager un moment convivial et permettre de (re)découvrir le compostage individuel ou partagé.

Où composter ? Comment composter ? Comment se déroule le cycle de vie d’un composteur ? Qu’est-ce que je fais de l’amendement que je récupère ? C’est le moment d’avoir réponse à toutes les questions compost !

Partout en France, des activités auront lieu pour parler d’une façon ou d’une autre, du compostage.

Plus d’information sur le site national de « Tous au compost ! »

• Je souhaite trouver un événement près de chez moi :

Rdv sur la carte nationale « Tous au compost ! »

• Je suis référent.e d’un site de compostage :

Ce temps fort permet d’interpeller le plus grand nombre grâce à une communication à l’échelle nationale, et des actions allant des particuliers aux institutions.

Vous qui gérez un composteur, vous êtes les mieux placés pour partager ce qui vous a donné envie de composter et ce qui continue de motiver cette action !

Les grands axes :

  • Inviter les utilisateurs du composteur :

Pour créer un temps convivial, trouver de nouvelles personnes pour renforcer l’équipe de bénévoles et gérer le site, rappeler les consignes de base et donner des conseils aux utilisateurs des bacs.

  • Inviter les habitants se trouvant aux alentours de votre composteur :

Une occasion de faire évoluer les pratiques, de sensibiliser et d’informer sur le compostage. Et pourquoi pas, susciter l’envie de composter et d’essaimer de nouveaux projets !

  • Créer un événement avec les sites voisins :

Organiser un compostour pour échanger sur les pratiques et le fonctionnement, faire de l’interconnaissance.

Que faire durant les semaines Tous au compost ?

Et si vous organisiez une pesée des apports ? Une animation facile à mettre en place et ludique, permettant de se rendre compte de la quantité de biodéchets sauvés de nos poubelles !

Vous pouvez aussi, élargir vos horaires de permanences, faire une distribution de compost mûr, organiser un atelier de customisation de bio-seaux, un troc de graines ou de boutures, organiser un temps festif et convivial, un repas partagé avec dépôt des biodéchets au composteur…

  • Prêt d’outils d’animation :

Inscrire votre évènement pour le recensement, la réservation d’outils et la communication par Compostri : ICI

Communiquer sur votre événements.
N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie ou de Compostri pour les affiches/flyers.

  • Pour vous aider

Le « kit de communication » (affiche et flyer) sur le site internet de « Tous au compost ! »

Des outils d’animation en prêt, disponible dans l’onglet « infos pratiques » ou en cliquant directement ICI

  • Une question, un renseignement, un besoin particulier :

Contactez Margot BUON – animatrice de la vie associative et chargée de communication.

Mail : margot.buon@compostri.fr

Présentation d’Antoine et Florian, nouveaux salariés

« Je suis Florian GUILLAUME maitre composteur en devenir au sein de l’association Compostri. Après une expérience de 5 ans au sein de la coopérative d’activité Baticréateurs44 comme menuisier/charpentier j’ai décidé de poser la caisse à outil pour soutenir le projet de Compostri. Emballé par l’économie sociale et solidaire, je découvre l’ampleur politique de la filière du compostage et des acteurs qui y gravitent. Paysagiste de formation, je retrouve les plaisirs d’avoir les main dans la terre. Au plaisir ! »

Contact: Florian Guillaume
Mardi au vendredi : 9h30 – 12h30 / 13h30 – 18h15 ; Samedi: 09h – 13h
Tél: 06 58 14 76 95
florian.guillaume@compostri.fr

« Animateur jeunesse depuis plus de 10 années et passionné de jardinage au naturel. Je souhaitais avoir un travail qui ait du sens au quotidien et qui soit en accord avec mes convictions. Soucieux de la réduction des déchets et adepte du compostage, j’ai travaillé une année à la Ressourcerie de l’île en tant qu’animateur et je suis heureux d’intégrer l’équipe de l’association Compostri. Au plaisir de vous rencontrer. »

Contact: Antoine Auvinet
Mardi au vendredi : 9h – 12h30 / 13h30 – 18h
Tél: 06.17.40.23.47
antoine.auvinet@compostri.fr

L’équipe s’agrandit / Guillemette et Klervi

Guillemette et Klervi nous ont rejoint début septembre.

 

Salut, moi c’est Guillemette ! Je suis en contrat de professionnalisation à Compostri depuis début septembre 2021. Je suis en alternance deux jours à l’« école », trois jours au Solilab dans le cadre de ma reconversion comme assistante Ressources Humaines. Je suis ravie d’avoir intégré l’équipe de Compostri, pour les accompagner dans leurs missions et je l’espère leur faciliter la vie au travail ! Après 12 ans passés dans le monde du tourisme, je suis très contente de travailler pour cette association qui porte des valeurs que je partage et qui donne du sens à mon nouveau virage professionnel !

Bonjour à toustes !Je m’appelle Klervi Garlantézec et je viens d’intégrer l’équipe de Compostri en tant que Maîre Composteur en formation. Depuis de nombreuses années je veille à réduire mes déchets en tant que « consom’actrice », et cela m’a amenée à un changement de vie professionnelle il y a 8 ans. J’ai d’abord été valoriste en ressourcerie, et depuis un an je me consacre au compostage partagé, motivée par la dynamique sociale et la qualité du compost que cette activité génère. Au plaisir de vous rencontrer sur un de nos sites et en particulier sur tout le sud Loire !

Contact: klervi.garlantezec@compostri.fr / 06 08 13 25 12

3 questions à Mélanie Alliot, référente de site

Mélanie Alliot est la référente compost du parking Jean Macé. Chaque mercredi soir, entre 18 h 30 et 19 h, les membres du groupe défilent pour vider leur poubelle et discuter. Ce mardi soir 5 mai, l’échange s’est déroulé dans le cadre du retournement de compost, le troisième pour cet ensemble de centre-ville. Presque mûr, le compost occupant le premier bac est transféré dans le deuxième, plus grand. Fermé, le bac va permettre au compost de mûrir et de finir tranquillement sa décomposition. Il sera fin prêt à l’usage pour juillet.

Mélanie Alliot, référente Compostri du parking Jean-Macé, est native de Saint-Nazaire. À 41 ans, cette aide médico psychologique a beaucoup bourlingué dans le monde lors de voyages touristiques et solidaires. Elle s’investit aussi dans nombre d’associations pour la protection animale, comme Pattes et Nageoires ou le Radeau des animaux. Pour elle, avoir une aire de compost partagée en ville était une évidence, qu’elle a longtemps attendue.

Comment es tu devenue référente Compostri ?

J’ai grandi à Saint Marc. J’allais souvent voir ma grand-mère à l’Immaculée, un quartier rural. Je me souviens qu’elle de m’envoyait toujours jeter des épluchures dans le fumier. Arrivée en ville, je ne supportais plus de jeter mes déchets à la poubelle. J’adore la nature, je mange beaucoup de fruits et légumes. Tout cela vient de la terre, c’est normal que cela y retourne. À l’époque, j’ai écrit à la mairie mais je n’ai pas eu de réponse pendant longtemps. J’ai découvert ensuite lors d’une balade un bac à compost au parc paysager que j’ai commencé à utiliser. J’ai écrit à l’association.  Et puis, en août 2020, j’ai eu un coup de fil de Charles, le maître composteur de Compostri qui me demandait si j’étais toujours d’accord pour avoir un composteur dans mon quartier.

Est-ce que l’installation a été rapide ?

Oui ; j’ai commencé à en parler à mes voisins, j’ai placé des affichettes dans les immeubles alentour. Très vite, nous avons été vingt-cinq à venir chaque mercredi pour vider nos déchets. Ça correspondait à un vrai besoin. Le composteur a été installé en octobre 2020.  C’était aussi un lieu d’échanges bienvenu et rapide pendant les confinements entre voisins. C’était précieux. On a des personnes de tout âge, très intéressées, des retraités, des jeunes. On parle beaucoup d’écologie pratique, on s’échange des trucs, des adresses.

As-tu des vœux à formuler ?

À titre personnel, j’aimerais beaucoup voir se développer des composteurs dans les écoles. Ça fait partie de l’éducation, comme le jardin, c’est important pour les enfants de comprendre d’où les légumes viennent et de respecter les cycles. C’est un peu comme garder nos plages propres. Je pense aussi qu’il est essentiel de laisser venir les gens à cette pratique, par curiosité ou souci de gérer intelligemment leurs déchets. C’est important pour moi de valoriser ce qui est naturel et le compost en fait partie.

Propos recueillis par Florence Genestier, rédactrice et composteuse urbaine.

 

3 questions à Aurélie BROHAN du collectif DPAJ

Comment est né ce projet et qui se cache aujourd’hui derrière le collectif DPAJ ?

Le Collectif « Du Panier Au Jardin » (DPAJ) est né en 2015 de la rencontre d’acteurs du territoire de Nantes métropole souhaitant unir leurs compétences pour créer un parcours d’animations cohérent sur la réduction des déchets et du gaspillage alimentaire, depuis l’achat de la nourriture jusqu’au compostage. A l’origine, ce sont donc réunis : la CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie), Restaur&Sens, R3D2, Compostri, Les Boîtes Vertes et Riche Terre. Aujourd’hui Restaur&Sens n’existe plus et j’ai repris l’animation de la « cuisine 0 Gaspi » avec mon activité, Liamm (facilitation en écologie citoyenne). La partie compostage est animée par Compostri et Les Boîtes Vertes.

Vous proposez des animations ludiques, quelles sont les thématiques sur lesquelles vous intervenez ?

Quand nous sommes au complet, le parcours DPAJ est composé de 5 stands d’animations :
– le « Panier de courses » avec la CLCV qui questionne les consommateurs sur leurs choix de produits alimentaires. Il est présenté des solutions pour la réduction des déchets et l’amélioration de l’impact environnemental.
– la conservation avec le défi « Range ton frigo » animé de manière très ludique par R3D2 qui donne des conseils de conservations des produits et informe sur les sigles « DLC »…
– la « Cuisine 0 gaspi » avec un quizz intéractif que j’anime pour donner des astuces afin de réduire le volume des 20kg par français par an de nourriture jetée (dosage, préparation, cuisine des restes…)
– « Compostons les idées reçues » avec Composrri qui présente les avantages du compostage des déchets alimentaires (épluchures…)
– « Plus de Vers » avec Les Boîtes Vertes qui montre le fonctionnement d’un lombricomposteur, pratique pour composter en intérieur.

Le contexte est particulier, quels sont vos projets et votre actualités ?

En effet, ce contexte particulier ne nous permet pas de faire les animations tous publics que nous réalisions lors d’évènements (fêtes de quartier…), sur des marchés et dans des galeries commerciales.

Le dernier DPAJ que nous devions faire était pour « Place à la Manu Verte ! » qui devait avoir lieu l’année dernière et a été reportée plusieurs fois. Maintenant, cela fait plus d’un an que nous n’avons pas animé notre parcours. Nous espérons que cela reprenne à partir de l’été, au moins pour la rentrée.
Nous nous sommes cependant adaptés pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets qui a eu lieu fin Novembre 2020 en créant un Quizz en ligne, qui est maintenant consultable sur notre site internet.

Vous pouvez tester vos connaissances et apprendre pleins de choses par ici : https://dupanieraujardin.fr/quizz-du-panier-au-jardin/

Une nouveauté de cette année : nous travaillions avec le Graine Pays-de-la-Loire pour la création d’une animation en partenariat avec le Cnam afin de sensibiliser un public de passage à la consommation responsable. Nous en profitons pour développer nos compétences sur l’interpellation des publics non sensibilisés (voir formation-action du Graine les 15 et 16 mars).

Pour ce qui est de l’actualité de ma structure Liamm, j’ai adapté mon offre pour, dès que cela est possible, intervenir sur le développement durable dans les établissements scolaires auprès des éco-délégués, et animer des débats-philo dans les écoles sur le thème « Habiter la Terre ».