3 questions à: Charlotte Muckensturm

Rencontre avec Charlotte Muckensturn, qui a passé 3 mois avec nous (entre télétravail et confinement…) pour travailler sur l’émergence d’un réseau régional dans le but de consolider et d’amplifier la prévention et la gestion de proximité des biodéchets sur le territoire.

1/ Peux tu nous présenter ton cheminement et ton parcours

Après 6 ans de travail dans une agence de webmarketing spécialisée en collecte de données, j’ai réalisé que ce job n’avait plus de sens pour moi. J’avais besoin de réfléchir et je suis partie en solo, en sac à dos en Asie du Sud-est pendant 3 mois. J’ai adoré cette région du monde et surtout les sourires des Cambodgiens !

J’y suis donc retournée avec mon compagnon en 2014. On s’y est installé pour de bon en janvier 2015. J’avais besoin de me sentir utile. Là-bas j’ai rencontré une Australienne qui avait lancé un mouvement : Plastic Free July et elle cherchait des bénévoles dans la capitale Phnom Penh. J’ai proposé mon aide et c’est ainsi que j’ai monté une petite équipe de formateurs et que nous avons lancé un programme de formations et d’ateliers centrés sur le plastique jetable et les déchets plastiques. Cette mission a duré trois ans. J’ai beaucoup appris, rencontré beaucoup de professionnels et d’activistes. J’ai réalisé qu’une fois qu’on se débarrasse de ses déchets plastiques, il ne reste que des matières organiques (à titre individuel, j’ai commencé un petit compost sur mon balcon à Phnom Penh mais le climat est spécial et tropical). Et dans mes ateliers j’évoquais inévitablement le compostage. Mais surtout je sentais que le compostage représente bien plus que la simple gestion des matières organiques.

C’est ainsi qu’à mon retour en France en octobre 2018 j’ai eu envie de me former au compostage. J’ai eu la chance de suivre une formation de guide composteur avec Au Ras du Sol au printemps 2019. A la suite de quoi, j’ai réalisé que j’avais besoin de bases théoriques en « sciences de l’environnement ». Me voilà donc inscrite à l’université de Nantes en formation continue pour devenir chargée de projets en développement durable. C’est dans le cadre de cette formation que je réalise ce stage chez Compostri.

2/ Tu travailles sur la création d’un réseau régional, peux tu nous en dire plus ?
 

Ma mission dans l’association est de travailler sur la création d’un réseau régional : le Réseau Compost Citoyen. Ce réseau c’est d’abord une association nationale qui a plus de dix ans et qui a pour mission de représenter la filière de compostage : prévention et gestion de proximité des matières organiques.

Et depuis 7 ans un besoin s’est fait sentir de créer des collectifs à l’échelle des régions. Tout d’abord pour se rencontrer en région, pour des journées techniques, des visites de sites. Mais aussi pour s’entraider et coopérer, développer le compostage dans les zones blanches et aider les jeunes entrepreneurs/associations, échanger des outils, partager des logiciels (cartographies…). Et pour représenter la filière à l’échelle régionale, être une instance de plaidoyer. Dans le cadre de la loi AGEC et de la généralisation du tri à la source, la filière a des opportunités immenses ! Évidemment la contrainte c’est le temps. Tous les acteurs du compostage sont très occupés. Et un réseau se crée à plusieurs.

Nous avons choisi de mettre en place des groupes de travail pour le lancement de cette nouvelle association : en travaillant ensemble on apprend à se connaitre, on fait réseau, et idéalement grâce à l’intelligence collective on gagne du temps et peut-être que finalement le temps ne sera plus un problème. Un autre objectif est d’expérimenter la création d’un réseau inter-régionale : Pays de la Loire et Bretagne. Un beau challenge !

3/ Impliquée et engagée au quotidien sur les questions écologiques, tu as carte blanche pour nous présenter tes projets et ton association.
 

Lorsque l’on réfléchit au sens de son travail et que l’on cherche des réponses, on commence souvent par changer son mode de vie pour se sentir plus en adéquation. C’est ce que j’ai fait. J’essaye d’être zéro déchet. C’est pas facile tous les jours !

Mais surtout j’ai monté avec mon compagnon et une amie rencontrée au Cambodge une association : Les autruches utopistes. Notre mission : promouvoir le zéro déchet avec des outils médiatiques. Pour nous le zéro déchet est un outil politique en plus d’être un mode de vie. Nous produisons actuellement une série documentaire multimedia en 5 épisodes, en suivant les 5 R de la méthode zéro déchet : refuser, réduire, réutiliser, restituer à la terre, revoir la conception. Nous avons eu la chance de trouver des partenaires financiers et intellectuels grâce à eux notre site a pu voir le jour en novembre 2020 : https://exploredelautrecote.com/

Le premier épisode est donc en ligne. Au programme : une vidéo tournée à l’été 2019 à La Bascule à Pontivy et avec les jeunes de Youth for Climate ; deux articles pour mieux comprendre le mouvement La Bascule et des portraits de jeunes militants ; une illustration sur la désobéissance civile et un podcast audio avec Camille Choplin nouvelle adjointe au maire de Bordeaux, et une jardinière de semences paysannes ainsi que le fondateur de Low Tech à Bordeaux… Pour le deuxième épisode nous allons filmer la Galerie du zéro déchet à Nantes (nous avons déjà filmé à l’été 2020 l’expérimentation Tera : tous ensemble pour un revenu d’autonomie installée à Tournon d’agenais), et pour le reste : plein d’autres surprises (dont un petit article + vidéo d’un hotel zéro déchet en Slovénie) !!

Fin 2020 nous avons aussi lancé une campagne de financement participatif qui nous a permis de récolter suffisamment pour produire notre 3e épisode (sur le thème « réutiliser »). Pour ce 3e épisode, nous souhaitons aller voir à Bruxelles ce qui se fait en matière de zéro déchet, filmer l’action des militants de Zero Waste Europe installés dans la capitale belge, interviewer les responsables d’un restaurant zéro déchet, mais aussi mieux comprendre la consigne (avec Boxeaty à Bordeaux et Bout’ à bout à Nantes).

Suivez-nous sur FB ! https://www.facebook.com/autruchesutopistes

Communiqué COVID19 – décembre 2020

Suite aux dernières annonces du gouvernement, vous trouverez ci-dessous de nouvelles informations, notamment pour les retournements et le broyat.

> Au composteur
Les consignes restent identiques.

> Retournement
les retournements sont maintenant possible en autonomie dans le respect des mesures barrières et la règle de 6 personnes maximum sur site.
– si vous devez faire votre premier retournement, contacter le maitre composteur en charge de votre site
– si vous devez faire votre troisième retournement (également accompagné par Compostri) nous vous invitons exceptionnellement à le faire de façon autonome et de nous le signaler. Notre présence sera décalée au quatrième retournement.

> Broyat
Le Solilab est de nouveau accessible au public.
– pendant les congés, vous pouvez venir les mardis, mercredis et jeudis. Merci d’envoyer un mail à l’adresse broyat@compostri.fr pour prévenir de votre passage. Il n’y aura pas forcément du monde à l’accueil téléphonique.
– en général, pensez à anticiper vos demandes de broyat (broyat@compostri.fr)

Les bureaux de Compostri restent ouverts pendant les congés en effectif réduit.

Nous vous souhaitons de belles fêtes !
À très vite pour des moments plus festifs autour du composteur.

Communiqué COVID19 – Novembre 2020

Après avoir pris contact avec la préfecture, voici les nouvelles consignes pour composter au cours de ce confinement. Merci de les respecter.

1/ L’ouverture des composteurs reste possible pour les apports:

  • Les usagers :

> viennent déposer aux heures de permanence*
> en cochant sur leur attestation de préférence la case 2 (déplacements pour effectuer des achats) ou la case 6 (déplacements brefs)
> déposent seulement le contenu et repartent sans avoir touché les outils
> respectent une distanciation physique

  • Le référent ou la personne qui tient la permanence  :

> ouvre et ferme le composteur, il s’assure de garder une distanciation physique avec les déposants.
> effectue le mélange et l’apport de broyat.
> il n’est pas autorisé de se réunir pour effectuer un retournement, seul les salariés pourront effectuer cette tâche

*Pour éviter une affluence autour des composteurs, pensez à proposer d’autres créneaux courts ou des permanences élargies.

2/ En résumé:

  • Ouverture et apports possibles en respectant les consignes. (AfficheConsignesCovid_nov)
  • Les salariés sont autorisés à effectuer tous les gestes nécessaires au bon fonctionnement. (suivi de site, réparations, livraison de broyage)
  • Les retournements seront faits par les salariés, seulement en cas de besoin urgent, merci de nous contacter.
  • La distribution de compost n’est pas possible.
  • Les livraisons de broyat restent possibles (broyat@compostri.fr).

Nous restons disponibles, n’hésitez pas à revenir vers nous si vous rencontrez un problème.

L’équipe de Compostri.

 

L’équipe s’agrandit !

Robin est arrivé début juillet pour étoffer l’équipe de l’association. En formation maitre composteur, il reprend le territoire de Charles Guilgars.

« Bonjour tout le monde,
Je suis le nouveau venu dans l’équipe et très heureux de commencer cette nouvelle aventure. Ancien régisseur sur des tournages de séries télé j’ai décidé de prendre une nouvelle direction pour retrouver du sens dans ma vie professionnelle. Les différentes pratiques de compostage (bac à compost, vermicomposteur, seau bokashi) me semblent être des pratiques ancestrales qui répondent à nos problématiques présentes et futures. Il est urgent de réduire nos déchets et régénérer nos sols. J’ai donc rejoint Compostri pour que mes convictions profondes trouvent un prolongement dans mes actions du quotidien. Maître Composteur en formation, j’aurai en charge le suivi des sites de compostage des pôles Erdre et Cens, Loire Chézine, Sud-Ouest.
Au plaisir d’échanger avec vous. »

3 questions à: Sakina Amhouti

Venue découvrir l’association et le métier de Maitre Composteur, Sakina Ahmouti a passé deux semaines au sein de l’équipe de Compostri et reviendra en octobre pour une troisième semaine. Nous lui avons posé quelques questions sur son parcours, le compostage et ses projets.

1) Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours et tes projets professionnels ?
Je m’appelle Sakina Amhouti en première STAV (Sciences et Technologie de l’Agronomie et du Vivant) en option Aménagement et Valorisation de l’Espace au Lycée Jules Rieffel. J’ai pour éventuels projets de passer le BAFA et l’année prochaine, après mon année de Terminale, passer un BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature).

2) Pour avoir choisi Compostri et/ou le compostage pour ton stage ?
J’ai choisi l’association Compostri, car je voulais trouver un organisme qui mène des actions en lien avec la protection de l’environnement d’où le compostage. De plus, je composte sur le site du Vore’koff dans le quartier de Malakoff. Je voulais en savoir plus sur : comment fonctionne le compostage ? Grâce à quels décomposeurs ? Comment sont fabriqués les composteurs ? Par qui ? ..

3) Que retiens-tu de ces deux semaines ?
Ces deux semaines ont été très enrichissantes pour moi. J’ai principalement découvert le métier de maître composteur qui lie plusieurs attentes que je me faisais de mon futur métier :
être souvent en extérieur, sur le terrain
découvrir et apprendre de la nature (aussi lié au métier d’animateur)
travailler en équipe
créer du lien social (ici avec les habitants autour d’un projet commun)
Je les admire, car c’est un métier assez physique où il y a beaucoup à faire et à penser.
Je retiens une convivialité entre les membres de l’équipe salariée. On y rit beaucoup malgré des petits tracas dans le travail :) Mais ils ont aussi fait preuve d’une grande pédagogie avec moi.

 

[Offre d’emploi] Maitre composteur

Depuis 13 ans l’association Compostri met toute son énergie à promouvoir le compostage de proximité et en particulier le compostage collectif. Aujourd’hui, grâce à son action de terrain, l’association accompagne plus de 200 sites de compostage partagé (cf carte des sites de compostage sur www.compostri.fr. Depuis sa création, l’association s’est impliquée dans divers projets sur le territoire de la Loire-Atlantique, principalement sur la métropole nantaise. Elle a aussi développé, une gamme complète d’animations autour du compostage citoyen et de proximité qui s’appuie en partie sur un espace jardin pédagogique dans le parc de la Crapaudine. Actuellement en phase de développement, et afin de maintenir la qualité des services qu’elle propose, l’association a décidé de recruter un maître composteur.

Poste

1/ Vous serez chargé du suivi d’un parc de sites de compostage partagé, vous assurerez :
> l’accompagnement de l’installation des nouveaux composteurs sur la zone géographique attribuée
> le suivi de sites de compostage partagé en fonction du parc attribué
> le lien avec les référents de chacun des sites et des partenaires associés
> le bilan et l’évaluation des données recueillies pendant le suivi des sites qui vous seront confiés
2/ Vous assurerez les animations :
> les actions de sensibilisation du grand public sur des événementiels, ainsi que la logistique
> le suivi et évaluation de ces animations
3/ vous travaillerez :
> en coordination avec l’équipe de Maîtres Composteurs déjà en activité
> sur l’amélioration de la démarche
> à la mise en oeuvre d’un nouvel outil de gestion du suivi de site

Profil de poste

Savoirs
> BAC +3
> Bonnes connaissances naturalistes
> Connaissances en compostage (être Maître composteur serait apprécié)
> Expérience en jardinage naturel
> Connaître le milieu associatif
Savoir faire
> Maîtriser les outils informatiques
> Avoir son permis B (valide)
> Jardiner
Savoirs être :
> Savoir travailler en équipe
> Avoir une aisance relationnelle
> Être organisé, rigoureux et autonome
> Aimer le travail de terrain
> Avoir une bonne condition physique

Conditions

Type de contrat : CDI
Temps partiel 24 h (évolution possible)
Rémunération : Groupe C, Coef 270, salaire brut mensuel 1155 euros
Lieu de travail : Nantes

Échéances

Poste à pourvoir en juillet 2020
Date limite des dépôts des candidatures le 16 juin
Merci d’envoyer CV et lettre de motivation au format PDF, enregistré :
Poste MaîtreComposteur_Nom-Prénom à beatrice.pauthier@compostri.fr

Télécharger l’offre: OffreEmploiMC2020

Communiqué COVID19 – déconfinement et réouverture des sites

Bonjour à tous et toutes,

Tout d’abord un grand merci à tous d’avoir scrupuleusement suivi les consignes que nous vous avons transmises. A compter du 11 mai 2020, nous allons reprendre l’activité a minima, avec un certain nombre de précautions. Les recommandations du gouvernement restent bien entendu prioritaires et sont susceptibles d’évoluer.

La période de confinement a fait ressortir nos limites et nous travaillons à trouver des solutions en cas de renouvellement ou de poursuite de ce dispositif. Nous savons combien l’arrêt des sites de compostage a pu perturber certains d’entre vous, c’est une situation inconfortable et inédite pour tous.

Il nous apparaît d’autant plus important aujourd’hui de réduire les déchets ménagers sortants de nos logements : les services publics ainsi que Compostri fonctionnent en effectif adapté. Il est évident que réduire et éviter l’apport de biodéchets dans nos poubelles facilitera le travail de tous.

Ainsi, pour les sites de compostage partagé :

Sous réserve des prochaines directives gouvernementales, les sites rouvriront de façon volontaire et avec le consentement du ou des référents de site à partir du 16 mai 2020. Vous pourrez ainsi y apporter vos biodéchets à condition de prendre toutes les précautions d’usage :

  • réduire au minimum ses déplacements , ne se déplacer au composteur que lorsque votre bioseau est plein,

  • s’y rendre individuellement, maintenir des distances de plus d’un mètre entre plusieurs personnes en respectant pas plus de dix personnes, éviter tout contact physique,

  • bannir temporairement l’apport de mouchoirs et de papiers essuie-tout usagés dans les composteurs partagés ;

  • pour toutes les manipulations, c’est le référent du site ou une personne qui tient la permanence qui SEUL ouvre le composteur, manipule les outils, dépose le broyat et se charge de décompacter et de mélanger le compost. Il refermera aussi le site.

  • ainsi, chaque déposant déversera le contenu de son bioseau puis repartira sans avoir touché les outils.

  • Le référent ou une personne qui tient la permanence devra porter un masque et des gants personnels et désinfecter l’ensemble des outils après utilisation,

  • se laver les mains soigneusement (même si vous avez porté des gants) après avoir manipulé les outils, les cadenas, les bioseaux, en faisant attention de ne pas porter les mains à la bouche, yeux, nez…

Nous mettons en place un suivi attentif pour le broyat, cependant nous ne pourrons pas approvisionner en urgence tous les sites le nécessitant. Aussi nous privilégierons le retrait du broyat au Solilab autant que possible, sur inscription afin d’organiser les plannings: broyat@compostri.fr

Dans tous les cas, pour composter, assurez-vous d’avoir de la matière sèche : quand il n’y en a plus, il faut arrêter tous les apports.

Quelques propositions pour que tout cela se passe au mieux :

> afficher clairement les nouvelles consignes sur le site

> relayer le message par vos canaux usuels de communication

> organiser des collectes auprès des voisins s’ils ne peuvent pas venir au composteur (personnes vulnérables, ….)

> si le site compte beaucoup d’usagers quelques suggestions:

> ne venir déposer que si le bioseau est plein

> ne venir que tous les 15 jours à tour de rôle

> prévoir un planning d’inscription pour les déposants pour réguler l’afflux

> il est possible d’ouvrir de nouveaux créneaux de permanences pour une durée déterminée, ce qui évitera l’attente au composteur.

> s’il vous faut procéder à un retournement (bac d’apport plein…), faites le transvasement du bac individuellement si possible, et petit à petit s’il le faut .

Pour toutes questions et spécificités sur votre site contactez le maître composteur en charge de votre site.

Merci à tous et toutes.

***

► Version PDF à télécharger : CommuniquéDéconfinement

► Affiche à télécharger:

Communiqué COVID 19 du 17 avril 2020

Bonjour,

Tout d’abord, sachez que l’équipe salariée et le conseil d’administration de Compostri tiennent à vous remercier pour votre compréhension et le respect de la fermeture des composteurs qu’engendre la situation inédite liée au COVID-19.

Comme vous le savez sûrement, le gouvernement a prolongé l’état de confinement jusqu’au 11 mai prochain,c’est pourquoi nous vous demandons de poursuivre vos efforts jusqu’à cette date.

Pour rappel le communiqué officiel en concertation avec Nantes Métropole https://www.compostri.fr/communique-covid-19/ ainsi que la lettre des Coprésidents de l’association https://www.compostri.fr/notre-chere-convivialite/

Cette fermeture des composteurs nécessite de continuer à mettre nos biodéchets dans la poubelle bleue, le temps du confinement. Nous comprenons que cela puisse être difficile pour certains d’entre vous, mais la situation nous y oblige tous..

Concernant le suivi des sites de compostage partagé, et sous réserve des modalités prévues pour le déconfinement progressif:

  • les permanences, retournements et toute réunion autour des composteurs restent interdits le temps du confinement,  d’ici le 11 Mai prochain nous vous proposerons une programmation de reprise de tout ou partie des activités,
  • l’approvisionnement en broyat, suspendu aujourd’hui, devrait pouvoir reprendre progressivement courant Mai
  • l’inspection des bacs par un maitre composteur pour vérifier l’état du compost pourrait se faire également, si vous avez des interrogations à ce sujet, merci de nous en informer
  • les travaux prévus ce trimestre sur certains composteurs dépendront des délais communiqués par notre fournisseur
  • les prochaines dates des formations référents de site seront communiquées via https://www.compostri.fr/nos-formations/#referent

Afin de vous accompagner dans ces moments assez particuliers, nous restons joignables et reviendrons vers vous régulièrement pour faire un point sur la reprise de nos activités.

Enfin, nous réfléchissons à l’organisation de moments festifs lorsque les annonces gouvernementales le permettront, afin de vous remercier pour vos efforts et votre engagement, et de prendre du plaisir à se retrouver. Ce moment, pourra être organisé sur chacun de vos sites de compostage . Si vous avez des idées d’animations, de jeux, de type d’événements à organiser, n’hésitez pas à contacter Julie Corchero, notre animatrice de la vie associative à l’adresse suivante: julie.corchero@compostri.fr

Même s’il y aura certainement un avant et un après Covid-19, c’est en respectant aujourd’hui les règles du confinement, puis du déconfinement, que nous pourrons mieux nous retrouver demain.
Prenons soin de nous, de nos proches, tout en gardant une pensée pour les personnes directement touchées par l’épidémie.

Bon courage à tous, à très bientôt.