Il existe deux formes de compostage individuel :
Compostage de jardin
Lombricompostage

Qu’est-ce que le compostage de jardin?

Index

Que mettre dans son composteur de jardin ?
Réussir son compost de jardin
Quand et comment utiliser son compost ?
Gérer les nuisances

Que mettre dans son composteur de jardin ?

Contenu à venir…

Réussir son compost de jardin

Contenu à venir…

Quand et comment utiliser son compost ?

Contenu à venir…

Gérer les nuisances

Contenu à venir…

Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Index

Que mettre dans son lombricomposteur ?
Réussir son lombricompost
Quand et comment utiliser son compost ?
Gérer les nuisances

Définition

Le « lombricompostage » ou « vermicompostage » est un processus de transformation de la matière organique, essentiellement des déchets de cuisine, par les vers et les micro-organismes disposés dans un récipient, le lombricomposteur.

Les déchets organiques sont des résidus d’origine végétale ou animale qui peuvent être dégradés par les micro-organismes pour lesquels ils représentent une source d’alimentation.

Utilité

Lombricomposter ses déchets organiques permet de réduire les déchets ménagers éliminés à l’incinérateur ou en centre d’enfouissement.

Le lombricompostage permet de produire un amendement pour la terre, comparable à du bon terreau, et un engrais liquide pour les plantes, grâce au « thé » ou « jus » de compost.

Que mettre dans son lombricomposteur ?

OUI

  • Aliments avariés ou périmés
  • Croûtes de fromage
  • Coquilles d’œufs écrasées
  • Essuie-tout et mouchoirs
  • Feuilles mortes, plantes sèches
  • Marc de café et restes de thé

NON

  • Ail
  • Viande
  • Oignon
  • Agrumes
  • Produits laitiers
  • Graisses et produits huileux
  • Cendres
  • Terre
  • Tissus

Réussir son lombricompost

Il faut bien le démarrer :

  • Constituer une litière : déposer des matières riches en carbone (papier journal, morceaux de carton, boîte d’œufs déchirée, etc.) dans le fond du bac, les humidifier et ajouter éventuellement une fine couche de terreau.
    Sa fonction : retenir l’humidité et assurer une bonne aération.
  • Ajouter les vers à la litière et les laisser s’adapter quelques jours à leur nouveau milieu
  • Ajouter une poignée de déchets organiques
  • Attendre plusieurs jours, que les déchets commencent à se décomposer
  • En ajouter un peu et attendre à nouveau
  • Augmenter la dose au fur et à mesure.
  • Cette phase est délicate, mieux vaut y aller doucement !

Quelques incontournables :

  • La température doit être maintenue entre 10 et 25 °C environ.
  • Si votre lombricomposteur est dehors, veillez à ce qu’il soit protégé de la pluie.
  • Vous pouvez laisser votre lombricomposteur pendant 3 semaines max. Pas besoin d’ajouter plus de nourriture, au contraire, faire comme d’habitude. Assurez-vous que votre système est situé dans un endroit frais et protégé et que vous laissez le robinet ouvert, un récipient placé sous celui-ci pour récolter le liquide.
  • Le thé ou jus de compost doit être dilué dans 10 volumes d’eau avant d’être utilisé.

Gérer les nuisances

Problèmes fréquemment rencontrés

Contenu à venir…

Sources : ADEME, Art bio, Syndicat Emeraude, lombricompostage.net